Un projet d'alphabétisation à la CFAM

C'est en 2005 que Burkina Framtid a décidé d'apporter son soutien à l'alphabetisation de trente adhérentes de la CFAM. Les cours ont eu lieu après la journée de travail des femmes, deux heures par jour de septembre 2005 à juillet 2008.

 

La contribution de Burkina Framtid a permis de couvrir le salaire du professeur ainsi que d'accorder des micro-prêts aux femmes pour l'achat de leurs fournitures scolaires.

 

Le remboursement des prêts constituent une caisse de réserve pour l'éducation et la formation continue des femmes.